+1 819-461-6285

Les phobies spécifiques sont très fréquentes dans la population générale (10-15%), elles sont limitées à un stimulus déterminé:
objet ou situation. La situation ou l’objet est clairement défini et une simple exposition à ce stimulus est perçue comme une menace entraînant inévitablement une réponse d’anxiété chez la personne.

Les phobies spécifiques les plus courantes sont celles du sang, des hauteurs, des microbes, des araignées, des vols aériens, des vomissements, des ascenseurs et de sortir de chez soi (agoraphobie).

Face au stimulus phobogène, la réaction anxieuse est immédiate et systématique, pouvant parfois atteindre l’intensité d’une attaque de panique. Cette confrontation peut aussi donner lieu à une anticipation anxieuse ou à un évitement plus ou moins systématique mais le handicap fonctionnel
est habituellement minime.

La personne souffrant de phobie spécifique adopte des comportements d’évitement, mais elle acceptera de vivre, bien qu’avec une crainte intense, certaines situations incontournables.

La plupart des phobies spécifiques débutent à la fin de l’adolescence ou au début de la vie d’adulte, sauf pour la peur des hauteurs, qui elle serait discernable dès l’enfance.